Publié par

Comment j’ai adopté une autruche

On me demande souvent pourquoi j’ai choisi l’autruche comme logo pour ma marque de tissu. Voici comment elle est arrivée jusqu’à moi…

Mon histoire d’autruche a démarré avec mon père.

Mon père, c’est un collectionneur de vieux papiers. C’est certainement de lui que je tiens mon attrait pour l’illustration. Il a chez lui une quantité de gravures, de vieilles images comme celles qui accompagnaient les tablettes de chocolat, de dessins publicitaires, de buvards imprimés… J’adore passer du temps avec lui, le nez fourré dans ses collections !

Je viens régulièrement fouiller dans cette mine d’images, à la recherche d’inspirations pour mes créations.
Et un jour, j’ai rencontré cette autruche :

L’autruche originale dans son environnement, une gravure des années 1760

C’est tout simple : elle m’a plu. Son esthétisme. Elle créait un bel impact graphique. Du coup, j’ai eu envie de la choisir comme imprimé pour un tote-bag.

C’était en décembre 2016, à l’époque où les tote-bags commençaient tout juste à se répandre.

J’ai sorti une petite série de sacs, que j’ai sérigraphiés moi-même dans un atelier de Lyon.

Revoilà l’autruche, devenue star d’un jour au coeur de ce petit atelier de sérigraphie lyonnais

La sérigraphie est une technique d’impression qui utilise le principe du pochoir.

À l’encre noire opaque, on reproduit d’abord sur un calque l’image que l’on souhaite imprimer. Ensuite, on fabrique un cadre sur lequel on tend un tissu : c’est « l’écran ». On dispose le calque sur l’écran et on expose le tout à un rayonnement ultraviolet. Seule la partie recouverte par l’encre noire est protégée de cette lumière. Grâce à cette étape, on obtient un écran où l’encre à venir ne pourra passer qu’à travers les mailles qui n’ont pas été exposées : le pochoir est prêt ! On place alors le tissu à imprimer sous le cadre. On étale une pâte de la couleur souhaitée sur le cadre à l’aide d’une raclette, et le dessin ressort imprimé sur le tissu !

En action avec le racle d’impression pour imprimer mes tote-bags

J’avais fait quelques autres motifs sur mes tote-bags. C’est l’autruche qui a eu le plus de succès.

J’ai voulu continuer ma route avec elle.

Quand j’ai lancé ma marque de tissu Catherine Mettetal, elle est tout naturellement venue à mon esprit pour mon logo.

L’autruche devenue fidèle compagnon de la créatrice : ma première carte de visite !

On dit « faire l’autruche », mais c’est bien mal la connaître ! En réalité, l’autruche n’a pas froid aux yeux. Elle protège ses oeufs bec et ongles. Elle est super endurante. Elle a un très bon équilibre. Elle sait affronter le vide. Bref, que des qualités utiles à un entrepreneur !

L’autruche surprend. Elle est singulière. Comme les tissus imprimés que je propose. Et puis son côté un peu fier, pour moi, avait toute sa place dans le monde de la mode et du textile.
Voilà comment j’ai adopté une autruche… Et vous raconter cette histoire m’a décidée à l’inviter de nouveau à figurer sur l’un de mes tissus.
À suivre ! Elle sera bientôt disponible sur la boutique …

https://catherinemettetal.fr/categorie-produit/tissus-ameublement-madeinfrance-oekotex/tissus-createurs-audacieux-madeinfrance/

Alors, prêt à l’accueillir chez vous à votre tour ?